Cinéma : 5 choses à savoir sur « Yao », le nouveau film d’Omar Sy

0
114

En même temps qu’il a co-produit avec Philippe Godeau ce road movie, l’acteur français s’offre un émouvant retour aux sources aux côtés d’un autre enfant du pays, le jeune Lionel Basse.

Sorti en salle ce mercredi, le film Yao propose aux spectateurs une véritable plongée dans le pays de la Teranga, emmenée par le tandem Omar Sy-Lionel Louis Basse. Alors que le film a été présenté en avant-premières au Grand Théâtre national de Dakar, à quoi le public français doit-il s’attendre ?

L’histoire

Seydou Tall, un acteur renommé, vient promouvoir son nouveau livre dans un festival littéraire à Dakar. Récemment séparé de sa compagne, il rêve d’emmener son jeune fils « découvrir la terre de ses ancêtres », mais finit par partir seul. Sur place, il croise la route de Yao, 13 ans, un de ses admirateurs. Le jeune garçon a fugué de son village et parcouru 387 kilomètres pour rencontrer son idole. Seydou décide alors de le ramener chez lui et, de fil en aiguille, va entamer un voyage sur les routes de ce pays qu’il connaît à peine.

Lionel Louis Basse, La révélation

Seydou Tall, le personnage principal du film, est joué par Omar Sy, qui est également coproducteur du film. Parmi les personnalités préférées des Français, l’acteur originaire de Trappes enchaîne les projets depuis le succès d’Intouchables, sorti en 2012. Tout le contraire de Lionel Louis Basse : l’interprète sénégalais du jeune Yao n’avait encore jamais fait de cinéma. Pour ce rôle, près de 600 écoliers ont été auditionnés, d’après Le Parisien. Car l’enjeu était double : l’enfant choisi devait non seulement être bon acteur, mais également supporter un tournage de plusieurs mois. Une mission qu’a su mener Lionel Louis Basse, originaire de Saint-Louis. Également présente dans le film, la chanteuse Fatoumata Diawara, qui interprète le personnage de Gloria. Tous ont été dirigés par le réalisateur Philippe Godeau, qui signe avec Yao son troisième film.

Sur les traces du Sénégal d’Omar Sy

Pendant six ans, le réalisateur a silloné le Sénégal pour trouver les décors de son futur road-movie, accompagné de sa co-scénariste Agnès de Sacy. Le tournage a finalement eu lieu l’année dernière, de février à mi-avril 2018. Tous les décors du film sont réels, de Diofor, un village de la commune du Sine Saloum dans l’ouest, à la capitale Dakar. Des scènes ont également été tournées à Thiès, Saint-Louis, Podor et Loumpoul.

Un film autobiographique ?

Cette histoire d’un acteur célèbre qui revient sur la terre de ses ancêtres est, un peu, aussi celle d’Omar Sy. Tout comme le personnage du film, le comédien a ses racines au Sénégal. Et tout comme lui, le retour au pays est un véritable retour aux sources. «  Je crois que j’ai recoloré mes souvenirs d’enfance et mes liens avec l’Afrique en tournant ce film  », a d’ailleurs confié l’acteur lors de la promotion. Mais la comparaison s’arrête là. En effet, à la différence du personnage de Seydou Tall, Omar Sy a souvent séjourné au Sénégal, et plus précisément à Bakel, le village de ses parents situé à la frontière avec la Mauritanie. À 19 ans, son père l’embarque même pour un voyage en tête-à-tête, sur les routes sénégalaises. Un véritable périple initiatique pour ce natif de Trappes (Yvelines). Devenu lui aussi père, Omar Sy y emmène à son tour régulièrement ses enfants.

L’accueil au Sénégal

Tourné au Sénégal, le film y a également été projeté en avant-première. En décembre dernier, toute l’équipe s’est retrouvée au Grand Théâtre national de Dakar, en présence de Youssou N’Dour et de l’ambassadeur de France notamment. Deux projections en plein air ont également été organisées. L’une à Saint-Louis et l’autre à Diofor, avec les habitants des communes qui, pour plusieurs d’entre eux, ont joué les figurants. La salle de cinéma Canal Olympia terenga a elle aussi projeté le film en présence d’Omar Sy.

«  Yao  », en salle en France mercredi 23 janvier.

Afriquelepoint

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here