Karmen Gei

    0
    74
    Affiche du film
    © 2001 ARTE France Cinéma − Tous droits réservés.
    Aucune note

    Karmen Gei

    Joseph Gaï Ramaka

    20011 h 26 min
    Résumé

    Bizet's Carmen gets a modern adaptation. Seducting, provocating, sensual. All the ingredients for a perfect drama. With her charm, Karmen gets out of many situations.

    Métadonnées
    Réalisateur Joseph Gaï Ramaka
    Durée 1 h 26 min
    Date de sortie 27 juin 2001
    Détails
    Statut
    Images
    1. Dans la cour centrale de la prison de Gorée, les détenues richement habillées et les gardiennes en tenue de fête jouent sur des percussions de fortune le fameux N’Dei Gei du virtuose Doudou N’Diaye Rose. Martelant les onze coups de percussion d’une rafale de coups de reins, Karmen (Djeïnaba Diop Gaï) invite la directrice (Stéphanie Biddle) à danser. Celle-ci hésite puis se laisse emporter au centre du cercle. Toutes deux se lancent alors dans un duo dont la beauté enflamme les compagnes de Karmen. Au milieu de la nuit, la directrice de la prison rejoint Karmen dans sa cellule. Libérée au petit matin, l’ancienne détenue plonge dans l’océan. Un mois plus tard, dans un quartier populaire de Dakar, Karmen séduit Lamine Diop (Magaye Niang), le lieutenant de police, en pleine célébration de son mariage et marque d’un coup de canif sa belle épouse qui tente de s’interposer. Le commissaire divisionnaire (Widemir Normil), père de la mariée, fait arrêter Karmen et demande à Lamine, ramené illico au rang de caporal, de la remettre derrière les barreaux.